L'affût en photographie animalière

L'affût photo
 

Pour photographier les animaux sauvages dans le milieu naturel, il y a deux façons de procéder : L'approche, méthode active, qui consiste à se déplacer dans la nature à la recherche des animaux convoités et l'affût, méthode passive, qui consiste à se cacher à poste fixe et attendre le passage des animaux. Les deux méthodes ont leurs avantages et inconvénients et sont complémentaires l'une de l'autre.
Dans cet article je vous propose quelques réflexions sur l'affût photographique !

L'affût est à privilégier avec les animaux sauvages les plus farouches, il permettra de faire oublier le photographe et l'animal sera plus détendu, moins sur le qui vive, ce qui permettra de saisir des comportements plus naturels. D'une manière générale, l'affût est beaucoup moins perturbant pour la faune sauvage, même si l'animal vous capte, il ne ressent pas l'agression de quelqu'un qui marche vers lui.



Généralités sur l'affût
 

Où positionner son affût, c'est bien la première chose à se demander. On peut bien sûr se mettre à l'affût pour savoir ce qui se passe dans un endroit au hasard, mais il est plus efficace de faire un repérage comme je l'ai décrit dans " Photo à l'approche et repérage".
Les animaux ont des habitudes, ils parcourent leurs territoires de la même manière ou presque tous les jours il est donc facile, suite à une observation intéressante sur le terrain, d'envisager un futur affût au même endroit.
En France 80 % des terrains sont privés, donc n'oubliez pas de demander une autorisation au propriétaire pour construire un affût surtout s'il doit rester en place longtemps.


Critères pour bien choisir la place de son affût
 

Tenir compte des vents dominants, et du chemin par où vous accédez à votre affût, qui ne doit pas couper celui présumé de l'animal, en clair votre odeur ne doit pas parvenir à l'animal convoité (surtout pour les mammifères)
Tenir compte de la direction de la lumière (Avec le soleil dans le dos, c'est plus facile)
Choisir une place où les éléments naturels vous permettent de vous dissimuler facilement (derrière le tronc ou sous les branches retombantes d'un arbre, dans un creux ... etc) avec une vue dégagée sur le cheminement de l'animal.


Critères pour un bon affût
 

Les animaux voient tout de suite les changements de leur environnement, votre affût devra donc être bien incorporé à l'existant, moins vous modifier l'endroit, plus l'affût sera petit et moins vous serez repéré.
Votre affût gagne toujours à être le plus opaque possible, attention aux transparences des filets et toiles de camouflage qui vous font apparaître en ombres chinoises. C'est un plus, quand l'arrière de l'affût est le long d'un talus ou d'une haie et qu'il reste à l'ombre, vous serez moins visible. Pensez bien que l'animal verra la lentille frontale de votre objectif, donc dans tous les cas, déplacer l'objectif très lentement. De plus si l'intérieur de l'affût est trop éclairé, il verra sur la lentille la différence de luminosité entre le moment ou votre œil est hors viseur et le moment où vous le collez au viseur, la lentille passe du clair au sombre et cela et d'autant plus visible que la lentille est grande ! Les oiseaux y sont très sensibles.
Soyez convaincu que le comportement des animaux change lorsqu'ils voient ou détectent un être humain et tous sont capables de communiquer l'alerte à leurs congénères !!! Par exemple, un affût sommaire qui n'aurait pas de toit, vous fera repérer par tous les oiseaux qui passent au dessus et vous voient, et leurs cris d'alarme préviendront toute la faune des alentours ! On ne perd jamais à être très camouflé !
Bien choisir la hauteur où sera votre objectif, l'idéal est de ne pas photographier les animaux par le dessus, c'est rarement esthétique, la bonne règle, c'est l'objectif à hauteur de l'œil du sujet, donc un objectif à 80 cm pour un chevreuil ou 10 cm pour un lièvre ... etc . Il en découlera votre position dans l'affût et la hauteur de votre siège, pensez aussi à votre confort, ce n'est pas toujours facile d'avoir un affût confortable qui vous permettra de rester de longues heures en poste.
Il est important d'arriver le plus discrètement possible dans l'affût et bien avant que l'animal convoité soit là, et cela laissera le temps aux autres animaux qui vous ont vu, d'oublier votre arrivée ! Une arrivée de nuit ou aux toutes premières lueurs du jour est recommandée pour profiter des belles lumières du matin et beaucoup de mammifères sont plus actifs en matinée.
Accorder vos heures d'affût en fonction des heures d'activités des animaux convoités.



Les différentes sortes d'affûts
 


L'affût naturel
On utilise les éléments naturels en place pour se dissimuler, tas de branches, rideau d'herbes, rocher, tronc d'arbre, creux dans le sol, etc C'est l'affût le plus simple et celui qui passera inaperçu dans l'environnement de votre sujet, mais il n'offre pas toujours une bonne couverture. On peut facilement l'améliorer en ajoutant quelques filets de camouflage, quelques branches ou herbes sèches, etc suivant l'endroit !

L'affût avec filet(s) de camouflage
J'ai récupéré des arceaux de toile de tente en fibre de verre qui une fois plantés en terre me servent de support pour des filets ou des toiles camouflés que j'y fixe à l'aide de pinces à linge. Avec 2 arceaux on peut se faire un mur, avec 4 on se fait une cache avec un toit ! Penser à assortir la couleur de votre filet de camouflage à la couleur générale de l'endroit (filet vert l'été, brun à l'automne etc ). C'est très léger, donc facilement transportable, ça se monte en 5 minutes, ça s'intègre partout et c'est efficace.


L'affût fantôme des bois

C'est un affût très simple, Il suffit de s'asseoir derrière son téléobjectif posé sur pied ou non et de se recouvrir d'un filet ou d'une toile de camouflage, où sera ménagé deux trous, un pour passer le téléobjectif et l'autre pour regarder .Il en existe des tout fait que l'on peut trouver chez JAMA lien çi dessous
http://www.jama.fr/boutique/fr/prise-de-vue/camouflage-et-tente-affut/fantb-mes-des-bois-182


L'affût brouette
Voir les photos d'illustration

Fait sur la base d'un caddy de marque ECKLA. Sur ce caddy j'ai ajouté deux barres sur les cotés pour le transformer en pulka. Il me permet ainsi de transporter un lourd matériel 15 kg (Boîtiers, Téléobjectifs, Pied, Filets et toile de camouflage) tout en gardant les mains libres. Arrivé en place il se transforme en affût, un siège incorporé est déplié, je pose mon trépied photo devant avec le téléobjectif, un arceau bricolé, est fixé en partie haute, et enfin, des filets et toile de camouflage recouvrent le tout .Cela prend 5 minutes pour installer un affût mobile et tout confort !





 

Les affûts avec ossature portante

Ce type d'affût est plus lourd et plus difficile à incorporer dans l'environnement, il est toutefois plus confortable et permet d'être à l'abri en cas de mauvais temps. Les dimensions que j'ai adoptées sont d'environ : Hauteur 1,4 m, largeur 1,1 m profondeur 1,2 m avec un positionnement de l'objectif à 80 cm et un siège de 25 cm de haut. S'arranger en utilisant des matériaux opaques pour que la pénombre règne à l'intérieur, ainsi les animaux auront plus de mal à vous voir par la fenêtre d'observation ! Je construis des affûts démontables en toile qui peuvent être déplacés assez facilement, pour ceux-ci, j'utilise des arceaux de tente de camping assemblés pour former un parallélépipède que je recouvre avec une toile de camouflage épaisse ou je construis une structure en contre plaqué qui une fois assemblée sera destinée à rester sur place . Prévoir une fenêtre d'observation de bonne taille, ce qui vous rendra plus facile l'observation de l'arrivée des animaux dans votre champ de visée (dimension 80 cm de large sur 20cm de haut environ, à voir avec la taille de votre téléobjectif ). Je ferme cette fenêtre par une double couche de matériaux, à l'extérieur un filet de camouflage imitation feuilles, doublé à l'intérieur par un tissu genre moustiquaire de couleur sombre. Les deux associées, permettent de bien voir depuis l'intérieur de l'affût vers l'extérieur alors que depuis l'extérieur il est difficile de voir dedans . Afin que ces structures se fondent mieux dans le décor, j'y ajoute dessus, de la végétation, herbes et branches, afin de rompre les formes trop géométriques.








 

La pratique de l'affût permet des très belles observations, parfois de très près, en minimisant le dérangement de la faune. Il faut être patient, attendre et ne pas se décourager, des déconvenues parfois , mais toujours le bonheur d'être dans la nature, de comprendre ce qui s'y passe et de ramener des beaux souvenirs sur la carte mémoire.





 

Top